Thursday, October 18, 2018

Tout ce qu’il faut savoir sur le OnePlus 6T avant son annonce

OnePlus l’a annoncé il y a plus d’une semaine, son prochain flagship sera présenté à New York le 30 octobre prochain. Plus que deux semaines à attendre avant l’arrivée du OnePlus 6T, mais que sait-on déjà à son sujet?
À encoche réduite, écran plus grand
Le OnePlus 6T fait plus de place à l’écran que son cousin le OnePlus 6, en dépit de l’encoche qui ne s’apparente qu’à une fine goutte qui semble couler du haut de l’appareil. Non seulement l’encoche se fait plus discrète mais l’écran se fait aussi plus grand. L’appareil adopte un écran OLED d’une résolution de 1080 x 2340 pixels sur une dalle de 6,4 pouces, soit un ratio de 19.5:9 contre 19:9 pour son prédécesseur.
Résultat : le châssis est plus imposant. Les mensurations du OnePlus 6T dépassent celles de son aîné en tous points : 157,5 x 75,7 x 8,2 mm contre 155,7 x 75,4 x 7,75 mm. On parle bien d’un téléphone pour les plus grandes poches, la tendance des smartphones grand format se répand chez tous les constructeurs.
Des performances identiques
Sous le capot, pas de Snapdragon 855 au programme. Le OnePlus 6T se contentera d’un processeur Snapdragon 845. Certes, puissant, mais identique à celui dont disposait le OnePlus 6. Le processeur sera épaulé par 8 Go de mémoire vive pour les versions disposant de 128 et 256 GO de stockage. La version 64 Go devrait se contenter de 6 Go de RAM. Jusqu’ici, rien de différent vis-à-vis de son prédécesseur.
Petit boost de la photo et de la batterie
En revanche, bonne nouvelle pour les addicts du smartphones : OnePlus a confirmé avoir fait place à une batterie plus imposante : 3700 mAh contre 3300 mAh. Il reste à confirmer que cette extension de la batterie se traduise par une autonomie plus importante, l’écran étant à n’en point douter plus gourmand.
La nouveauté provient plutôt de son appareil photo frontal, on parle d’un capteur de 25 Mpx à ouverture f/1,4 contre 16 Mpx pour f/2 sur l’ancien modèle. À l’arrière, pas de nouveauté, l’appareil devrait retrouver les capteurs 16 et 20 Mpx du OnePlus 6. Certaines rumeurs laissaient entendre que OnePlus équiperait son nouveau produit d’un troisième capteur au dos mais la rumeur s’est rapidement éteinte avec l’apparition des premiers rendus de l’appareil.
Quelques nouveautés en rayon
Outre les quelques spécifications techniques aux chiffres légèrement supérieurs, le OnePlus 6T réserve quelques surprises. L’appareil sera notamment doté d’un lecteur d’empreintes digitales directement intégré sous l’écran, une fonction encore très rare parmi les smartphones.
OnePlus réserve une nouvelle version plus intuitive à son interface utilisateur OxygenOS. De nouveaux gestes de navigation ont été introduits, censés rendre la navigation plus fluide que sur les précédents modèles. Il sera notamment possible de faire glisser une application ouverte avec le doigt ou de passer rapidement d’une appli à une autre par un geste rapide du bas vers la droite de l’écran.
Adieu la prise jack
En revanche, si l’on sait déjà ce qui équipera le OnePlus 6T, on sait aussi ce qui n’en fera pas ou plus partie. OnePlus suit la tendance et abandonne la prise jack, un choix confirmé par la firme chinoise. L’appareil ne disposera pas non plus d’une fonction de recharge sans fil, une absence qui justifie en partie l’excellent rapport qualité/prix des appareils de la marque.
C’est l’une des seules questions qui restent justement en suspens : quel sera le prix du OnePlus 6T? Si on s’en réfère au prix de lancement du OnePlus 5T, identique à celui du OnePlus 5, le futur appareil de la firme chinoise devrait afficher les mêmes tarifs que le précédent modèle. En d’autres termes, 559€, 569€ ou 619€ selon la version.

Un mode “vacances” bientôt sur WhatsApp

Difficile d’être véritablement en paix quand on dispose de WhatsApp sur son téléphone. L’appli s’active invariablement même lorsqu’on met une conversation en sourdine. Pour améliorer l’expérience de ses utilisateurs, l’appli va se doter d’un mode “vacances”, d’après le site Wabetainfo.
L’application de messagerie instantanée évolue continuellement, avec d’une part le développement de la fonction “Marquer comme lu” et l’élaboration d’un thème sombre par ailleurs.
Mais c’est d’une toute autre fonctionnalité dont il est question aujourd”hui. Nombre d’entre nous aiment se déconnecter le temps d’une journée ou même le temps des vacances de son téléphone. Plus simplement, couper tout contact avec une discussion professionnelle en cours sur WhatsApp.
Impossible jusqu’à présent d’être tout à fait tranquille. La seule possibilité qui s’offre à l’utilisateur est d’archiver une conversation, ce qui n’a pas pour effet de la réduire au silence. Comble de cette option, une conversation archivée se réactive et sort de la liste des conversations archivées au moindre message reçu.
C’est la raison pour laquelle WhatsApp lancera prochainement deux nouveaux modes sur les version Android et iOS de l’appli : Silencieux et Vacances. Le premier a déjà été déployé sur les plateformes Android et permet à ses utilisateurs de masquer le macaron de l’appli pour les conversations en sourdine.
Quant au mode Vacances, il empêche véritablement les conversations archivées de reprendre vie au premier message reçu. Pour l’heure, ces nouveautés sont réservées aux versions mobiles de WhatsApp mais la version bureau devrait également finir par en bénéficier.

Wednesday, October 17, 2018

comment désactiver le micro pour ne plus être écouté

Amazon Echo écoute, comme les autres enceintes connectées, en permanence ce que vous dites, dans l’attente du mot magique qui déclenche un deuxième niveau d’écoute permettant de lancer une vraie commande vocale. Ces enceintes ne sont pas censées espionner les utilisateurs, ce qui n’empêche pas à certains de se méfier. Il est assez facile de désactiver le micro sur Amazon Echo puisqu’un bouton spécial se trouve directement sur l’enceinte. Le comportement de celui-ci n’est, au demeurant, pas une évidence pour tout le monde. Dans ce tutoriel rapide, on va vous montrer comment désactiver le micro sur une Amazon Echo – une fonctionnalité à laquelle, vous allez le voir, vous pouvez vous fier.
Amazon Echo, Google Home, HomePod… notre époque est un moment assez intéressant où la technologie résout des problèmes, apporte un confort inédit, créé des expériences utilisateur jusqu’ici inconnues, tout en suscitant la méfiance. Il faut dire que posséder l’un de ces objets connectés fabriqués par l’un des GAFAM devient peu à peu la norme, et que justement, au sein de ce club d’entreprises américaines qui les commercialisent, ce que font certains comme Facebook – pour ne pas le nommer – de nos données provoque de véritables levées de boucliers. Du coup la relation de confiance entre les GAFAM et leurs clients n’a jamais été en aussi piteux état. Ce qui ne les empêche pas de faire en sorte que leurs produits se frayent une place dans un nombre croissant de maisons. En outre, il n’est pas interdit d’être prudent et de maîtriser les plages horaires où ces objets sont susceptibles de vous écouter.

Comment désactiver le microphone sur une enceinte Amazon Echo

Pour désactiver le micro sur une enceinte Amazon Echo, rien de plus simple :
  • Sur le dessus de l’enceinte, appuyez sur le bouton avec une icône en forme de micro barré
  • Le cercle de LED qui entoure le haut de l’enceinte devient alors rouge : cela signifie que le micro est bien désactivé
  • Pour réactiver le micro, il suffit d’appuyer sur le même bouton
Simple, non ?

Combien de temps le micro reste-t-il désactivé ?

Votre enceinte Echo gardera le micro désactivé autant de temps que vous le souhaitez – elle ne se réactive en aucun cas toute seule. Vous pouvez tenter l’expérience en débranchant et en rebranchant l’enceinte : le cercle reste rouge indiquant que le micro est toujours désactiver. Vous n’avez donc pas de raison de vous inquiéter : l’enceinte se souvient de l’état actuel du micro, tant que vous ne appuyez pas sur le même bouton.

Peut-on désactiver le micro à la voix ?

Hélas non. Quand bien même Google Home et le HomePod proposent de désactiver le micro à la voix, il faut obligatoirement appuyer sur le bouton dédié de l’enceinte Echo pour le désactiver. Bien sûr, même si cela était possible, il serait impossible de réactiver le micro à la voix. Mais d’aucuns trouveraient sûrement assez pratique de pouvoir dire à Alexa de se boucher les oreilles directement depuis le canapé.
Désactivez-vous régulièrement le micro d’Alexa ? Quelles sont vos raisons ? Partagez votre retour dans les commentaires.

Huawei abandonne WatchOS pour sa nouvelle montre connectée et son nouveau bracelet

Le géant des télécoms chinois a présenté à Londres deux nouveaux wearables, qui exploitent son propre OS.
WearOS (aka Android Wear) vient de perdre un nouveau allié de taille. Huawei vient en effet de présenter deux nouveaux wearables qui ne tournent pas sous WearOS mais un système d’exploitation “maison”. Une approche qui permet à Huawei de proposer des appareils à l’autonomie exceptionnelle et qui se distinguent des autres produits disponibles par leur interface épurée.
Watch GT
La Watch GT tout d’abord, adopte un design élégant et circulaire, aux antipodes du design carré de l’Apple Watch Series 4. Très fine, la montre se caractérise aussi par une interface très sobre. Contrairement à Samsung, Huawei a décidé de se détacher des apps pour se concentrer exclusivement sur les fonctionnalités de base de sa montre. Inutile donc d’espérer pouvoir utiliser Spotify ou Runtastic sur sa montre. Cette approche permet au constructeur de garantir une autonomie de près de deux semaines pour ce modèle.
Comme Apple, Huawei mise sur la santé pour se démarquer, avec un système d’analyse du sommeil pointu qui permet de détecter certains troubles du sommeil, un cardiofréquencemètre intégré, un GPS pour les sportifs et un tracker d’activités pointu. Le tout pour un prix qui dépasse sensiblement les 200€…
Band 3 Pro
Du côté des trackers, Huawei introduit le Band 3 Pro, un nouveau tracker tactile qui reprend les fonctionnalités de la Watch GT dans un corps plus étiré. Les fonctionnalités seront ici scrupuleusement identiques à celles de la Watch GT, pour un prix sensiblement inférieur (50 € moins cher).

Tuesday, October 16, 2018

Apple devrait lancer 3 nouveaux iPhone en 2019

Deux modèles OLED et un modèle LCD seraient au programme.
Selon le célèbre analyste Ming-Chi Kuo, Apple devrait commercialiser pas moins de 3 nouveaux modèles d’iPhone en 2019.
Le géant informatique poursuivrait sur sa lancée, en proposant des successeurs à ses iPhone Xs, Xs Max et Xr.
L’analyste, généralement bien informé, estime qu’Apple ne devrait pas apporter de gros changements à son portfolio. Aucun changement au niveau de la taille d’écran ne serait prévu et le groupe prévoirait même de garder un modèle LCD dans son catalogue, le successeur du fameux iPhone Xr.
L’iPhone de 2019 devrait toutefois apporter quelques nouveautés majeures, avec une légère refonte du design, une encoche probablement plus petite et un gain substantiel de puissance. Selon la rumeur, Apple pourrait également introduire un triple capteur sur le successeur de l’iPhone Xs Max.
Il faudra toutefois se montrer patient avant de pouvoir mettre la main sur ces nouveaux modèles, pas attendus avant fin 2019 en magasin.

iPhone : les futurs modèles seront waterproof

L’une des nouveautés reléguées au second plan des nouveaux iPhone concerne leur étanchéité. Certifiés IP68, les iPhone Xs, Xs Max et Xr résistent à l’eau et à la poussière. Dans une note, Ming-Chi Kuo affirme qu’Apple devrait maintenir ce niveau d’étanchéité pour les prochains modèles.
Les précédents smartphones de la Pomme se contentaient d’une certification IP67. Autrement dit, ils sont supposés résister à la poussière et à une immersion de 30 minutes dans l’eau à une profondeur d’un mètre. Les nouveaux appareils rehaussent quelque peu ce seuil : 30 minutes sous l’eau à une profondeur maximale de deux mètres.
La différence est mince mais mérite malgré tout d’être mise en évidence puisqu’il s’agit du plus haut niveau d’étanchéité jamais atteint pour un iPhone. Cette norme, les modèles d’iPhone qui sortiront en 2019 la maintiendront. Selon l’analyste, la firme californienne ne chercherait pas non plus à pousser la résistance plus loin.
Toutefois, la certification IP68 est amplement suffisante pour une utilisation normale de l’appareil, les iPhones ne sont pas non plus prévus pour être plongés indéfiniment dans l’eau. Il s’agit plutôt là d’un moyen de les protéger d’éventuelles chutes au fond de l’eau. D’autant que la résistance varie selon la nature de l’eau, la présence de courant ou non et diminue avec le temps.
De nombreux appareils haut de gamme conçoivent aujourd’hui leur flagship à cet effet, mais la certification IP68 reste un avantage par rapport à de nombreux appareils. Il est par ailleurs encore un peu tôt pour évoquer les caractéristiques des prochains iPhone alors que le Xr pointe à peine le bout de sa coque.

Un iPhone pliable dans les cartons d’Apple?

L’une des futures révolutions qui pourrait transformer le monde des smartphones est l’arrivée d’écrans pliables. Un bouleversement pas si éloignée puisque Samsung a annoncé officiellement la présentation de son dispositif flexible pour novembre, pendant qu’Huawei prétend sortir le sien avant 2019. Mais qu’en est-il du côté de la Pomme?
Il semblerait que l’idée soit étudiée de près aussi à l’Apple Park. L’intérêt de la firme californienne pour cette technologie n’est pas méconnu puisque plusieurs brevets ont déjà été déposés en ce sens depuis 2016. Mais ce qui vient relancer le débat est le dernier brevet qui concerne d’éventuelles charnières pour un smartphone pliant.
Le brevet couvre plusieurs mécanismes différents : un système apparenté à un livre où l’écran serait comme la couverture et donc situé à l’extérieur une fois plié. Une autre version place l’écran à l’intérieur avec un système de charnière articulée à deux barrettes. Un dispositif se présente même en trois parties et un dernier consiste en un écran maintenu replié par deux aimants.
Les seuls smartphones pliants présentés jusqu’à aujourd’hui étaient dotés de deux écrans séparés, aucun écran pliant n’a encore été placé sur le moindre smartphone bien que les écrans flexibles existent bel et bien.
Rien ne prouve qu’Apple ait l’intention de se servir un jour de ce brevets mais la multiplicité des mécanismes indique plutôt que la firme de Cupertino prend les devants en se réservant ces mécanismes avant que la concurrence ne s’en empare.